Zoom level:
> Nouvelles > 5 minutes avec… Jonathan Henri, leader de marché mondial – Transport

5 minutes avec… Jonathan Henri, leader de marché mondial – Transport

Solotech présente le talent derrière un savoir-faire inégalé reconnu mondialement.

Nous avons discuté avec Jonathan Henri, leader de marché mondial en ce qui a trait au transport. Jonathan a fêté son cinquième anniversaire chez Solotech en janvier 2022.

Résumé de notre entretien avec cet expert en audiovisuel, qui a gravi les échelons de l’entreprise, et qui s’est découvert une passion pour les projets de transports, qui influencent directement la vie des usagers.

Q : Jonathan, merci d’avoir accepté notre invitation. Première question toute simple : qui est Jonathan Henri?

JH: Je suis un passionné d’audiovisuel depuis toujours. Quand j’étais petit, je voulais une boule disco, ou des vieux haut-parleurs que je trouvais dans les ventes de garage. Je n’avais pas d’ampli, pas d’éclairage pour la boule disco, mais j’aimais l’équipement. Quand on avait des sorties d’école pour voir des pièces de théâtre ou des spectacles, je regardais seulement l’équipe technique. À mon entrée au secondaire, ça faisait des années que j’attendais de pouvoir m’inscrire à l’activité technique de scène. Mis à part le rêve de la plupart des petits gars de devenir policier, je serais menteur de dire que j’ai touché à autre chose. Pour moi, ça a toujours été l’audiovisuel.

Avant d’arriver chez Solotech, j’ai ramassé, roulé et nettoyé des fils, j’ai été technicien de son, j’ai touché à l’électricité, j’ai été éclairagiste dans des bars, j’ai travaillé dans des magasins d’électronique, et j’ai fait une technique au CEGEP du Vieux-Montréal en gestion de commerce, ce qui me permettait de faire de la technique pour les productions du CÉGEP.

J’ai ensuite commencé à travailler dans un magasin d’audiovisuel, où j’ai compris qu’il y avait un marché pour les installations. J’ai commencé à concevoir et installer les systèmes qu’on vendait. J’ai ensuite joint les rangs de Solotech. Ça fait 5 ans que je suis ici.

Q : Quelle est ta spécialité?

JH: J’ai une approche plus technique que de vente à la base. Est-ce que j’ai en moi un vendeur né? Non. Est-ce que je suis un passionné? Oui. Je pense que c’est de là que vient mes succès en vente. Je pense que mes clients sont rassurés de voir que je maîtrise ce que je leur offre.

Q : Tu es le leader de marché pour le transport. Qu’est-ce que ça implique?

JH: Chaque bureau de Solotech a ses spécialités. À Nashville, ils sont super forts en lieux de culte. Nos bureaux de Floride sont callés en parcs d’attractions. Au Québec, Solotech doit avoir environ 90% des parts de marché en ce qui a trait au transport. Le programme de leaders de marchés de Solotech vient identifier des personnes ressources pour chaque marché.

Certains marchés changent d’un endroit à l’autre, comme par exemple l’éducation. On ne gère pas les opportunités d’affaires de la même façon à McGill, Oxford, ou Harvard. Par contre, le transport ne change pas. Si tu prends l’avion à Montréal le matin, quand tu atterris à Charles-De Gaulle à Paris, les standards, les lois et les protocoles n’ont pas changés. C’est le même principe dans le transport ferroviaire, dans les transports en commun, etc.

Mon rôle est de mettre à profit nos différents outils internes: approvisionnement, légal, marketing, etc. De prendre les services corporatifs de Solotech, et de mettre en place des stratégies pour accroître les parts de marché de Solotech dans nos autres bureaux en répondant à des appels d’offre, en faisant du démarchage, en allant voir des clients, en élargissant le portefeuille des produits qu’on offre, en touchant des nouvelles technologies qu’on ne touchait pas auparavant, mais qui, dans certaines régions, sont plus de mise. On met en place des contrats et des partenariats pour pouvoir percer ce marché-là.

Q : D’où vient ce lien entre le transport et toi?

JH: Ça s’est fait chez Solotech. Quand j’ai commencé, Solotech en faisait déjà beaucoup. On était bien positionné. Les gens qui s’occupaient de transport ont évolué vers d’autres rôles et on m’a attribué leurs comptes. J’ai découvert des nouvelles technologies et nouvelles façons de travailler, et surtout, j’ai trouvé une notion d’importance.

J’aime ça rendre service aux gens directement. Dans le transport, on fait deux choses : d’abord, la communication d’information, qui est super importante. Quand tu es à l’aéroport, tu veux savoir à quelle porte tu dois aller, où sont tes bagages, etc. À l’arrêt d’autobus, tu veux savoir dans combien de temps l’autobus va passer et si c’est le bon trajet.

Et surtout, on fait de la communication d’urgence. S’il y a une alarme d’incendie, s’il faut évacuer, ou si au contraire il faut déclencher un confinement, nos systèmes vont servir à communiquer ces messages. Ça venait me chercher. Dans notre métier, on dit souvent qu’on ne sauve pas de vies. Mais en transport, nos systèmes peuvent en sauver! C’est cette notion-là qui m’a vraiment attiré. Ce qu’on fait est important parce que ça sert un besoin primaire : la sécurité de tous.

Q : Quelle est la meilleure partie de ton travail?

JH: Le meilleur sentiment est probablement d’aller voir une installation. Quand tu penses à ton projet, tu gagnes le contrat et tu donnes le pouvoir à ton équipe de le réaliser. Un an ou deux plus tard, tu vas sur le site et tu es dans l’environnement que tu avais imaginé. C’est plaisant d’aller jusqu’au bout des choses comme ça.

Q : Qu’est-ce qui différencie Solotech de ses compétiteurs?

JH: Les individus. L’équipe chez Solotech. Généralement, les gens chez Solotech sont qualifiés et aiment ce qu’ils font. Ça parait dans un projet. Avoir une équipe qui est intéressée, dynamique et qui s’approprie un projet, ça change tout.

L’équipe de direction de Solotech est très solide et ça parait ça aussi. Une entreprise qui a une direction solide et établie, ça découle jusqu’au bas de l’échelle. On a d’excellents leaders.

Q : Que vois-tu dans le futur de Solotech?

JH: De mon point de vue, il y aura beaucoup de développement en transport. Je vois Solotech investir en embauchant et formant les prochains experts en transport. Ce qu’on fait bien au Québec actuellement, on va l’amener à l’international. J’aimerais ça qu’on puisse mettre le nom de Solotech sur des projets d’aéroports aux États-Unis, ou de TGV en Europe.

Dernières nouvelles

Revue de presse

Solotech remporte un AV Award de AV Mag : ABBA Voyage

Solotech a remporté un prix dans la catégorie « Événements et projets de divertissement de l’année » pour son travail colossal sur...
Revue de presse

Solotech part sur la route pour la tournée The After Hours til Dawn de The Weeknd  

Solotech part sur la route pour la tournée tant attendue The After Hours til Dawn de The Weeknd. Un événement...
Revue de presse

Festival Life is Beautiful : un son unique signé Meyer Sound et Solotech

Solotech et Meyer Sound ont une fois de plus créé le parfait accord pour la neuvième édition du festival Life...
Actualités de l'entreprise

Solotech et RSA Cosmos – Konica Minolta : un partenariat solide

Solotech annonce un nouveau partenariat pour soutenir l’industrie des planétariums